Vous pouvez cliquer sur les images pour les voir plus en détail.

jeudi 21 juillet 2011

Reçu de Nadine L

Voici deux jours que je n'ai pas eu le temps d'allumer mon PC et je m'excuse auprès de tous ceux qui m'ont écrit, ou laissé des messages, et/ou à qui je n'ai pas rendu visite récemment. Je rattraperai mon retard, c'est promis, mais là encore, je suis entre deux sollicitations (je vous l'ai dit, je suis en congés, et donc je suis censée être "disponible" pour beaucoup, ce qui fait que j'ai du mal à trouver du temps pour faire tout ce que je voudrais faire, y compris pour moi-même). Néanmoins, je viens de me bloquer du temps pour premièrement publier les deux jolis courriers reçus de Nadine, que je remercie du fond du cœur, et deuxièmement, lui répondre à ma façon (ce sera l'objet du post suivant).
Voici donc ce que j'ai reçu de Nadine Lenain avant-hier mardi dans ma boîte à lettres : un véritable enchantement. La deuxième enveloppe contenait toute une série de cartes, dont deux qui m'ont particulièrement touchée, puisque par le plus grand hasard, elles ont du sens dans mon histoire. J'y reviendrai ultérieurement.
 Premier mail art, recto verso : un petit bijou !!! merci Nadine.

L'enveloppe "mystère" bien épaisse, qui contenait toute une série de cartes, dont deux portant du sens dans mon histoire personnelle, ce que forcément Nadine que je connais depuis ne pouvait qu'ignorer... Toujours ce sacré "hasard"....


Je ne peux expliquer en trois mots pourquoi et comment Ismaël Lo et Philippe de Champaigne sont liés. Mais dans ma vie, oui. C'est tout ce que je peux dire pour le moment. En tout cas, en janvier 2002 (je connaissais déjà Ismaël Lo et écoutais l'un de ses CDs en particulier en bouche depuis 1998, ne sachant pas encore que je ferais ultérieurement des rencontres "africaines") j'avais copié aux pastels secs - au musée des beaux-arts de Nancy - ce tableau de Philippe de Champaigne, Ecce Homo, dont l'original mesure 2,70 m x 3,77 m. Mon pastel fait la taille d'une feuille A3 environ.
Le 9 mars 2005, après avoir fini de rédiger mon manuscrit "Repartir de là..." je rencontrai à 15 minutes d'intervalle, un homme qui est devenu un ami important - et aussi le président d'une association pour laquelle nous sommes allés ensemble déposer les statuts, un homme du Niger et un autre homme, à qui j'avais prêté six ou sept ans plus tôt, mon conte "l'Etoile Filante" qui avait été accepté des années (12 années) plus tôt chez Flammarion et dont je n'avais pas assuré la suite (faire publier, et pourtant on ne me demandait aucun frais de participation à la publication !). Cet homme était originaire du Sénégal et c'est ce même homme qui vient de décéder le 12 juillet au soir. Plus tard, bien plus tard, il y a trois ou quatre ans, j'ai appris qu'Ismaël Lo a la double nationalité nigérienne et sénégalaise (le Niger par sa mère, le Sénégal par son père).

Et enfin, pour finir et parce que je trouve cela très beau, ce poème reçu également de Nadine, que je recopie ici : 

Se voir le plus possible...

Se voir le plus possible et s'aimer seulement,
Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,
Sans qu'un désir nous trompe, ou qu'un remords nous ronge,
Vivre à deux et donner son coeur à tout moment 
[...]
Alfred de Musset, Poésie Nouvelle, 1835 - 1852

2 commentaires:

  1. Quel bonheur de recevoir tes messages toujours très intêressants et passionnants.mon meilleur moment c'est lorsque je vois que j'ai réussi à faire plaisir.Je vois que tu es débordée,je le suis pas mal non plus entre mes rangements inachevés comme la symphonie du même nom et des courriers administratifs à régler,peu agréables,je prends du retard dans mes mails arts.Ne t'inquiète pas ,je te fais plein de gros bisous,tu me feras un message plus tard.Nadine.

    RépondreSupprimer
  2. Mon précédent commentaire n'était pas anonyme du tout,j'ai appuyé sur la mauvaise touche.Bravo pour ton aquarelle de Champaigne ,pas facile du tout ,j'ai vu son exposition au musée des beaux arts de Lille,c'était exceptionnel.Tous ces drapés,on avait l'impression que le tissu pouvait se toucher,tellement vrai.Bonne soirée et gros bisous,à plus ,Nadine

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite et votre commentaire