Vous pouvez cliquer sur les images pour les voir plus en détail.

mercredi 8 février 2012

Des coeurs pour faire battre le mien encore plus fort_de Nadine

La mer est plus belle,
Que les cathédrales,
Nourrice fidèle,
Berceuse de râles,
La mer qui prie....
[...] 
Paul Verlaine

Au courrier, à midi, trois petits marins bretons venus tout droit de Brest en passant par Lille - de Nadine Lenain - et je ne sais dire à quel point cet art postal (le contenant 'enveloppe' et son contenu tout entier) m'a émerveillée. J'avais beau en avoir vu les photos sur le blog de Nadine,le voir en vrai, le toucher, l'admirer, le scruter, l'entendre même (eh oui, je me demandais ce qui pouvait bien faire "dling dling" à l'intérieur...) n'est pas comparable même à de très bonnes photos ou des scans de plus en plus performants et  précis. Vous n'aurez donc pas - hélas pour vous - le même plaisir que le mien en regardant les images, mais cela peut néanmoins vous donner une belle idée du talent, de la créativité, et de la grandeur d'âme et extrême gentillesse de Nadine qui est devenue mon amie à travers la blogosphère et plus particulièrement l'art postal : nous avons tant et tant en commun, nous étions faites pour un jour nous "rencontrer" même si la rencontre n'a jamais eu lieu en chair et en os.
Des coeurs, des coeurs, encore des coeurs.... je suis comblée. Merci Nadine ! Je ne trouve même pas de mot plus fort que merci. Comment (ton courrier) as-tu pu supposer un seul instant que je pourrais ne pas aimer ? Tout est superbe : les hortensias, la petite maison de pêcheur avec sa barrière bleue - une invitation à entrer et à avoir envie d'y faire sa demeure -, l'océan, la pointe de la Bretagne et sa bigoudène, les marins (collés, mais surtout ceux que tu as peints pour moi à l'aquarelle... quelle fluidité, quelle légèreté..). Ce magnifique poème de Paul Verlaine aussi, les yeux et le montage que tu en as fait et aussi cette délicate petite pochette avec son contenu. J'adore les boutons et ceux-là sont particulièrement magnifiques. On dirait du corail. Une plume dans l'encrier à l'entête de ta missive, hmmmm, un petit délice. Qui n'a pas rêvé de cette plume d'écrivain ? j'ai même des photos où l'on voit une telle plume et un encrier, les lettres semblant ne vouloir se dévoiler que dans le sillage d'un si bel outil. Et puis j'ai noté ton appel au don du sang pour lequel je fais à mon tour de la publicité : "Je donne mon sang, bonjour la vie !" "De chaque geste, faire de grandes actions". Fondation de France et Fondation de l'Avenir : "2012 sera une année pleine de victoires". Mais je parle, je parle, et j'en oublierais presque de poster les photos.  Bisous à tous et à toutes qui me lisez. Belle journée à vous. Marie K.





Voilà ce que j'aime dans l'aquarelle : sa fluidité, sa transparence. Tout n'est que traces mais portées par l'eau, ces traces prennent vie et nous suggèrent le détail qui est devenu superflu. Bravo à toi Nadine.

7 commentaires:

  1. Si ce n'est pas l'abondance de la vie ça! 8) Quel bel hommage en plus! 8)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout juste VertGrenouille. C'est dans le coeur que se trouve l'abondance, et elle est donnée à tous et à toutes, sans exception, à condition d'ouvrir son coeur. Une chanson dit : "je ne suis riche que de mes amis" eh bien voilà, c'est mon cas et cette richesse-là, pas la peine de la mettre sur un compte en Suisse ni de l'enfermer à double-tour. Elle vit, elle bat, comme le coeur... Bisous, et merci pour ta visite. Bel après-midi à toi. Marie

      Supprimer
  2. @ Marie
    C'est une ode à l'amitié que tu viens d'écrire-là. Mais ton comm à Vertgrenouille m'inquiète parce que je suis actuellement en Suisse et qu'il s'agit d'un Comté. Tu crois que ça me disqualifie?
    Gros bisous Marie-du-froid
    Reynald

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi voudrais-tu être disqualifié Reynald-actuellement-en-Suisse ? Il s'agit de clichés bien entendu. N'ayant jamais eu l'occasion (ni de raison) d'ouvrir un compte bancaire en Suisse pour y placer mes "trésors", je ne les connais que pour en avoir beaucoup entendu parler à la télé ou à la radio. Cela dit, peut-être que j'aimerais bien, en plus d'accorder la place première à l'amitié et au contenu du coeur, avoir moi aussi une fortune à préserver (et surtout à partager car il y aurait tellement à faire....). Gros bisous de la France et de Mariouchka-des-Neiges. ;D

      Supprimer
  3. C'est trop d'éloges Marie, seul le but de faire plaisir stimule et donne envie de créer,rien de tel qu'une amitié pure ,en toute simplicité.Très heureuse de savoir que j'ai réussi à te toucher le cœur.Bisous affectueux ,Nadine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'imagines même pas à quel point Nadine ! et ce ne sont pas "trop d'éloges", ces quelques mots viennent du plus profond de mon coeur. Gros bisous à toi ma Nadine que j'aime vraiment très très fort. Ton amie, Marie.

      Supprimer
  4. Je suis comblée par tous ces messages,,et cela à été une belle rencontre toutes les deux, avec tant de points communs.Le mail art ,l'aquarelle,l'amour des tissus et des fanfreluches & dentelles.de beaux messages de Grenouilleverte et de Reynald qui n'a pas dû trouver plus de chaleur en Suisse.Une bonne fin d'après midi mon amie Marie,bisous affectueux de Nadine.Bisous à B et qu'elle profite bien du soleil là bas.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite et votre commentaire